Hugo & Victor, hétitier de Mazet

C’est assez rare de voir un DG descendre un des produits de l’étagère et vous raconter comment l’utiliser en 3 façons au gramme près. Imaginez Carlos Ghosn se mettre au volant et partir en balade pour vous parler de la silhouette musclée de la Koleos et u système audio Bose Surround de l’engin… Et bien, Benoit Digeon c’est un peu ça. L’homme accompagne ses pralines Mazet comme s’il avait du mal à laisser à d’autres l’histoire de son bébé racheté en 79. Pourtant comme il n’en a pas, de bébé, Mr Digeon s’est trouvé en la pâtisserie Hugo & Victor un digne héritier. C’est officiellement officieux, Hugues Pouget, devrait reprendre Mazet dès la retraite de Benoit Digeon, d’ici 18 mois environ. Si le montant de la prise de capital n’est pas dévoilé, cet été, le chef fondateur d’Hugo & Victor a d’ores et déjà déménagé son domicile, sa petite famille et surtout, son unité de fabrication de chocolats H&V à Montargis.
Un joli coup pour Hugo & Victor qui va pouvoir capitaliser sur une marque de confiserie patrimoniale, passée à la modernité il y a 3 ans, pour renforcer son secteur de bonbons. Les 2000m2 de l’atelier historique de cette entreprise classée Patrimoine Vivant à dispo, la pâtisserie parisienne va s’appuyer sur l’ équipement et le savoir faire du confiseur pour booster, sous sa propre marque, bonbons et chocolats. « On va pousser la confiserie, travailler le praliné« , confie Hugues Pouget, qui entend continuer à  distinguer les 2 maisons. Mais, premier fruit de ce rapprochement financier, une galette praliné, conçue H&V mais vendue chez Mazet, est née pour janvier… Suivront pour Hugo & Victor, des déclinaisons de pralines parfumées, à l’image de celles au chocolat blanc et huile essentielle de citron réalisées pour agnès b. qui possède de multiples chocolateries/salon de thé en Asie. Enfin, avant le départ définitif de Mr Digeon, une école Mazet du praliné – toujours la transmission chère à Benoit Digeon – ouvrira à Montargis en janvier prochain. 10 places ouvertes aux pro comme au grand public pour apprendre à transformer des amandes caramélisées en pâte délicieuse.