Steak 3 étoiles à Megève

megeve-cote-de-boeuf-maturee

Dites-vous bien qu’à Megève, fondue et raclette au pied des pistes c’est so 2010. Cet hiver, c’est côte! Et à Megève exigez-la non pas raide, ni noire, éventuellement rouge, mais surtout maturée. 300 jours minimum si vous ne voulez pas passer pour un baltringue. A Megève, on ne mange plus savoyard, on déguste Australie, Galice, USA ou Argentine. A 1850, on a teletransporté pour la saison de petits frigos de maturation.

Si tu vas à Vars

ski-vars-genepi-andouilette

Ce soir, c’est la fuite de Marseille vers le grand blanc. vars en 2ère ligne car qui ne skie pas à Vars n’est pas marseillais! La météo neige est aux nuages. Il va falloir prévoir un petit refuge pour se mettre au chaud… Vous vous rappelez de mon chocolat chaud best of the domaine skiable l’an dernier ? Cette année encore, le refuge de Valbelle reste le best of des chalets toutes raclettes confondues sur les pistes!

Rino c’est fini

rino-giovanni-passerini-ferme

Giovanni Passerini, c’est fini! Rino ferme. Vendu à l’ex chef du Sergent Recruteur. Quatre années de bons et excellents services. Le dernier sera le 22 mars. D’ici là, foncez; Giovanni a renforcé l’équipe pour essayer de répondre à toutes nos demandes bientôt frustrées. Le midi, on arrive souvent à se coincer un dej en dernière minute le vendredi. Le soir, Giovanni prend parfois jusqu’à 23h. Il a une forme infatigable. Les menus sont géniaux, précis, travaillés. Les raviolis au colvert, entièrement désossé, reconstitué en farce, sont un délice en 3 bouchées. Le bouillon d’une précision intense. Le fromage est un dessert, le dessert un fromage. C’est gelé, croustillant, aigre, sucré, agréable, ennervant et ça se finit au whisky après le vin grec, justement conseillé par miss Cécile, qui affine et affirme ses choix de vin nature. Les associations troublent nos palais, déconcertent nos connaissances, perturbent nos goûts. On a envie de

Tags :

Gang Bang de viandes

bang-restau-viandes-desnoyer

Le dimanche, chez Bang c’est brunch! Aujourd’hui et le reste de la semaine, Bang c’est chouette à faire avec les enfants ou entre potes. Parce qu’avec de bons vins nature, on se met à faire sa dinette sur une grosse pierre de lave. Ca montre aux minots comment on cuisine et ça leur fait faire le tour du monde des vaches ! Chez Bang, on mange des big crunch ou des big bang qui traversent les plaines de bisons, les déserts de kangourou et les vallées du Limousin. On voyage de Buffalo canadien en bull camarguais en passant par des black angus argentin et de l’aloyau d’Aberdeen. Ca en jette pour les marmots. Les grosses bêtes arrivent en petits steaks (qui manquent assurément de persillé mais pour qui n’aime pas la viande grasse…) – qu’on cuit à peine, ou trop ! – comme on veut en fait – sur la pierre chaude.

Où rompre avec son Valentin? Chez Toinou

toinou-coquillages-marseille

Si vous n’aimez plus votre Valentin-valentine, emmenez le donc aujourd’hui chez Toinou! Un dîner dans l’institution marseillaise des coquillages devrait achever votre relation. Parce que le gardien des Gillardeau, le temple des tsarskaya, la mine de Marenne s’est transformé en Flunch de l’huître. Toinou a cédé aux sirènes de l’économie. Exit les écailleurs en botte de caoutchouc. Fini le plaisir de lire leur vie sur des bras tatoués qui vous servaient des moules frites. Terminés les gars à l’accent qui faisaient tout le sel de l’adresse! Toinou a viré carte, service, hommes et âme. Désormais chez Toinou, c’est self! La nouvelle formule baptisée  » le Comptoir Dégustation », c’est comme à la cantine du bureau : on prend d’abord son dessert puis sa mayo en petit pot plastique, sa rouille, son sac de pain complet, son bocal de soupe de favouilles, on commande ses huîtres, on paie et on va s’asseoir

Madie, c’est bon le tradi

madie-marseille-tradi-ouvert-lundi

Ca m’en a pris du temps pour aller chez Madie. Huit ans… On m’en a pourtant toujours dit du bien des Galinettes. Mais l’hyper tradi marseillais, comme ça vu de loin, ça ne disait trop rien à mes attentes de jeune cuisine. La première fois c’était avec Georgiana. Elle avait pris un rognon cuit dans sa graisse! Jamais vu ça… Le truc fondait comme du foie gras! La 2è fois c’était avec mon amoureux. Programme Alibofi (les couilles d’agneau, un des mets les plus fins qu’il soit). La 3è fois, cet été, pour la bouillabaisse. Une des meilleures de Marseille, à un rapport qualité prix imbattable. Et la dernière fois, c’était hier. Va chercher une table ouverte un dimanche qui te sert encore à 14h. Chez Madie oui. Et avec la chance d’être servie par miss Madie elle-même. Une fille hyper punchy, tout sourire et qui fait son boulot sans

Tags :

Ramen fashion week

ramen-week-soupe-maceo

On avait la fashion week, voilà la ramen week. Ceux qui ont pris le métro n’ont pas pu la louper. Je me suis d’abord dit qu’après Inaki et Grébaut sur le quai de la 4, on allait encore nous vendre encore un bon événement nounouille. Mais après un bol de ramen dans le ventre, je peux vous dire que pas du tout. Le ramen c’est hyper sérieux! Même à Paris : hier midi chez Macéo, accueil nippon de haut en bas, courbettes pour tous, queue dans la rue, du japonais à toutes les tables et photo call avec Shigemi Kawahara, la star du jour. Faut dire que s’est déplacé à Paris pour l’occasion, la star du TV Champion Ramen chef. Le ramen king 2005!!! Et donc la ramen week, ça rigole pas DU TOUT! Parce que les japonais, c’est comme les ritals, ça ne plaisante pas vraiment avec le spaghetti.

Tags :

Pâtisserie Piège : c’est ouvert

gateaux-thoumieux-jean-francois-piege

Le nouveau spot des petits pains au chocolat des chères têtes blondes du 7è (mais pas que!), c’est Gâteaux Thoumieux ! La pâtisserie de Jean-François Piège ouvre aujourd’hui, presqu’en face de la brasserie Thoumieux et il faut emmener vos bambins dès maintenant tout de suite goûter les petits brioches au praliné du chef. On dirait des petits pains déjà tartinés à l’intérieur de Nutella maison, couverts en plus de petits croustillants de crumble aux amandes. Une des petites tueries concoctées dans la pâtisserie de la rue St Dominique. Piège a mis là plein de jolis pièges sucrés hyper gourmands, dans la déco praline-opaline de sa designer (India Madhavi) fétiche. Un coup de coeur perso pour la tarte au citron: biscuit breton tout léger recouvert d’une crème citronnée bien lissée. Amoureux des pâtes plus que des crèmes, JF Piège a aussi fait spécialement pour les gens comme moi qui voyagent, des

Le Perchoir: officiel

terrasse-paris-perchoir-menilmontant

C’est officiel. Le Perchoir n’est plus le secret de l’été. Sa mère le rooftop se met à nu. Le Perchoir livre sa vue aux internets. Finie la terrasse des happy few, le plan de rêve des biens informés, l’apéro du réseau et le petit rosé planqué avec  la plus belle vue de Paris. Je suis heureuse de vous inviter à vous rendre au 7è étage dès ce soir pour un coucher de soleil à l’Ayala. Le tuyau étant percé, voici le vrai bon plan: arrêtez-vous au 6è et filez dès ce soir au restau qui vient d’ouvrir en dessous du Perchoir. Un ancien de Senderens en cuisine, une déco sympa et pas encore grand monde au courant.  Le Perchoir | 01 48 06 18 48 | O 7/7 de 12h à 2h

Un café à Florence

florence-cafe-scudieri

Entrer chez Scudieri, c’est mettre les pieds chez le pape du petit noir. Scudieri, c’est la Rolls du café, en plein Florence. Les machines brillent comme des gentes de cylindrées à qui le butler viendrait de mettre un coup de polish. Depuis 1939, l’institution trône au coin de la place du Duomo. Au comptoir, les machiato se trament ici dans des pots en argent. Le service des tasses brûlantes semble intactes depuis des lustres. Des litres de ristretto et de caffe ont été bus ici. A 1€ le café, Scudieri a de quoi mettre quelques pains dans la cafetière de nos Richard ou autres Blanc! Les élégantes florentines y côtoient dans ce café de la piazza Duomo les pires touristes. Elles viennent y chercher des sachets de violettes au sucre (9€ quand même). Eux se délectent par les 35° du jour de caffe fredo servis dans de grands verres à