Marseilletail

Very good news pour la planète Mars : dans la veine des belles ouvertures sur Marseille, après la Mercerie, l’arrivée pour l’été du CopperBay on the beach. Le navire « Cocktails, Pastis & Food » de Julien Lopez, Elfi Fabritius et Aurélie Panhelleux va s’installer à quelques pas du Carry Nation et du C2, dans le quartier Notre-Dame. Le jeune équipage, fondateur d’un bar dans le 10è arrdt à Paris en 2014, mélange drinks & food. Autre very good news, par ailleurs, le Carry Nation devrait ouvrir sa 3è adresse, près du Port. Chouettes nouvelles pour la planète Mars en mal de bonnes adresses cocktails (hors Carry Nation & Gaspard)!

Pascade bon débarras

Alexandre Bourdas arrête la Pascade (ouvert en 2012) pour se concentrer sur SaQuaNa Honfleur. « Aujourd’hui j’ai réalisé mon rêve, je suis arrivé au bout de ce que je souhaitais faire, le restaurant fonctionne très bien et j’ai donc décidé de tourner la page« , dit Alexandre. Du coup, le 9 avril,  la maison vend tout: vaisselle, chaises, serviettes en lin, tabliers, verres, objets mythiques du SaQuaNa (supports de couteau en ébène, plateaux, ustensiles, livres, etc. RV le  9 av. RS: 02 31 89 40 80

Et de 2 pour Tomy Gousset

Après Tomy & co, le chef Tomy Gousset remet le couvert avec Hugo & co dans le 5è : 2è restau pour le jeune chef avec cuisine ouverte et table plus accessible. Dans ces propositions world, on trouvera par exemple des brioches vapeur façon bao à la queue de bœuf, légumes pickles, cacahuètes et coriandre …Grande table d’hôtes en béton pour 6 et 12 places en terrasse. Hugo & co. 48 rue Monge, 75005 Paris. du lun au ven

Ramen king is back

Le Ramen king de la ramen’s week,  Shigemi Kawahara, arrive à Paris demain pour 2 jours de soupe aux nouilles deluxe. Fondateur d’Ippudo, le chef japonais s’inspire de la cuisine Shojin du XIIè siècle, avec des recettes 100% vegan : des bouillons végétaux accompagnés de tempura de légumes. Et samedi spécial « Ramen des 4 saisons » : « une soupe Chintan (claire) au poulet de Bresse réhaussée par un bouillon motodashi de sel. En accompagnement, un Chawanmushi, un flan japonais salé préparé méticuleusement, deux sortes de chashu cuits à basse température et des nouilles temomi, des nouilles de taille moyenne faites de blé et de poudre de riz« . 15€ à Ippudo République. 6 place Jacques Bonsergent. 75010. 9 & 10 mars. 12h.16h puis1 8h.23h
Tags : ,

New pastaga

pastis-creissauds-nouveau-millesimeLe lancement du millésime 2016 du Pastis Château des Creissauds a lieu le 13 mars chez les cavistes bien informés. Le pastaga premium de Guillaume Ferroni, aux 16 plantes fraiches et sauvages, ramassées sur son domaine d’Aubagne, est élaboré en 18 mois. Chaque nouvelle saison promet un nouveau pastis. Thym, romarin, citronnelle, verveine, fenouil, myrte, etc. sont macérées de façon isolée en dame Jeanne puis assemblées en foudre de chêne une année.

Bla Bla Bla

Si tu sais pas où prendre ton BlablaCar, donne rendez-vous devant un Bio c’ Bon: goûter bio offert avant d’embarquer. Un jus, un fruit et 2 gâteaux à partager en voiture jusqu’au 5 mars…

Bocuse magazine #2

bocuse-magazineLe 2è n° de Bocuse magazine vient de sortir. La jolie revue qu’on ne trouve que sur commande ou dans les établissements Bocuse consacre ses 130 pages au saké, à la Savoie de Jean Sulpice, à Kamal Mouzawak, le Mr street food sociale de Beyrouth, au vignoble de la vallée du Rhône illustré de façon originale par Carine Brancowitz, et plein d’autres choses culinaires. A lire également un papier consacré à la Naked pan en fonte de la fabrique Oigen qui explique comment le design japonais fait qu’une poêle est bien plus qu’une poêle. Coté fourneaux, apprendre à dorer (en ces temps de galette, pas inutile), fabriquer son propre zaatar, ou faire une mousse de Beaufort. 15€

Simone Tondo, le retour

Le chef italien qui avait repris la Gazzetta après Roseval s’installe passage des Panoramas, chez Racines, une des maisons de David Lanher (Noglu, Vivant Table & Cave, La Crèmerie, Caffe Stern, Le bon Saint Pourçain, etc). Simone Tondo simplifie et y propose une cuisine de terroir, mi française, mi italienne, dans l’esprit bistrot. Un genre de : boudin noir, salade en entrée, suivi de gnocchi, ragù de saucisse et d’un tiramisu. Aux vins, les conseils de Francesca Tradardi (Septime) sur du nature uniquement et en partie italien. 8, passage des Panoramas – 75002 Paris . Du lundi au vendredi, midi et soir. 01.40.13.06.41

Chez Etienne, ça continue!

chez-etienneMettons fin ici aux rumeurs qui planent sur une institution de la pizza marseillaise: chez Etienne est là et bien là et dans 40 ans « sera encore là », envoie l’héritier qui tient la place forte du restau mythique du Panier. Depuis la mort en octobre dernier, d’Etienne Cassaro, le patron âgé de 83 ans qui avait lui même repris les rênes de la maison familiale en 1943, les rumeurs vont bon train pour annoncer la fermeture imminente de la taule à Gaudin. Moit’moit, les supions frits et la côte de boeuf au feu de bois restent donc d’actualité.

Pas gourmets les Marseillais?

galeries-gourmetLe Gourmet des Galeries Lafayette/Marseille va fermer en janvier. Si les Galeries ne confirment pas officiellement, plusieurs sources s’accordent à annoncer cette fermeture imminente. « Nous discutons d’un rapprochement avec Carrefour« , confirme simplement l’enseigne. Un Carrefour reprendrait donc le Gourmet pour le transformer sans doute en City Market. On tombe un peu de haut: il y a à peine 3 ans, après de très longs mois de fermeture pour rénovation, les Galeries avaient mis le paquet pour rouvrir un vrai Gourmet avec corner restauration, belles marques, etc. L’endroit était même annoncé comme précurseur alors que Paris n’avait pas encore entamé sa révolution food au -1 du bv Haussmann. « Cet espace de restauration et de vente de produits gastronomiques n’aurait pas convaincu les Marseillais« , a expliqué un proche de la direction à La Provence. Les habitants de la 2è ville de France seraient donc inaptes à se délecter de Bordier, de litchis de choix, d’une côte de Galice, de Valrhona et de Bellevaire? Incapables de faire de chouettes emplettes le dimanche, infoutue d’apprécier des produits un peu rares la planète Mars??? Les Galeries se trouvent être le seul endroit à Marseille qui référencent bon nombre de super produits : vinaigres un peu rares, gros choix de pâtes, excellent rayon beurre, farines de moulins, eaux du monde, crème crue. Et voilà que l’on se met à défendre la GD… Si l’on regarde du côté des Terrasses du Port, des Docks et les Halles de la Major, effectivement c’est le même échec. Trop de marchés tuent le marché… Néanmoins, la décision semble quand même bien hâtive pour un groupe qui a les reins plus que solides. Acculant une de fois de plus Marseille à la médiocrité. Gâchis!!!