New pastaga

pastis-creissauds-nouveau-millesimeLe lancement du millésime 2016 du Pastis Château des Creissauds a lieu le 13 mars chez les cavistes bien informés. Le pastaga premium de Guillaume Ferroni, aux 16 plantes fraiches et sauvages, ramassées sur son domaine d’Aubagne, est élaboré en 18 mois. Chaque nouvelle saison promet un nouveau pastis. Thym, romarin, citronnelle, verveine, fenouil, myrte, etc. sont macérées de façon isolée en dame Jeanne puis assemblées en foudre de chêne une année.

Bla Bla Bla

Si tu sais pas où prendre ton BlablaCar, donne rendez-vous devant un Bio c’ Bon: goûter bio offert avant d’embarquer. Un jus, un fruit et 2 gâteaux à partager en voiture jusqu’au 5 mars…

Bocuse magazine #2

bocuse-magazineLe 2è n° de Bocuse magazine vient de sortir. La jolie revue qu’on ne trouve que sur commande ou dans les établissements Bocuse consacre ses 130 pages au saké, à la Savoie de Jean Sulpice, à Kamal Mouzawak, le Mr street food sociale de Beyrouth, au vignoble de la vallée du Rhône illustré de façon originale par Carine Brancowitz, et plein d’autres choses culinaires. A lire également un papier consacré à la Naked pan en fonte de la fabrique Oigen qui explique comment le design japonais fait qu’une poêle est bien plus qu’une poêle. Coté fourneaux, apprendre à dorer (en ces temps de galette, pas inutile), fabriquer son propre zaatar, ou faire une mousse de Beaufort. 15€

Simone Tondo, le retour

Le chef italien qui avait repris la Gazzetta après Roseval s’installe passage des Panoramas, chez Racines, une des maisons de David Lanher (Noglu, Vivant Table & Cave, La Crèmerie, Caffe Stern, Le bon Saint Pourçain, etc). Simone Tondo simplifie et y propose une cuisine de terroir, mi française, mi italienne, dans l’esprit bistrot. Un genre de : boudin noir, salade en entrée, suivi de gnocchi, ragù de saucisse et d’un tiramisu. Aux vins, les conseils de Francesca Tradardi (Septime) sur du nature uniquement et en partie italien. 8, passage des Panoramas – 75002 Paris . Du lundi au vendredi, midi et soir. 01.40.13.06.41

Chez Etienne, ça continue!

chez-etienneMettons fin ici aux rumeurs qui planent sur une institution de la pizza marseillaise: chez Etienne est là et bien là et dans 40 ans « sera encore là », envoie l’héritier qui tient la place forte du restau mythique du Panier. Depuis la mort en octobre dernier, d’Etienne Cassaro, le patron âgé de 83 ans qui avait lui même repris les rênes de la maison familiale en 1943, les rumeurs vont bon train pour annoncer la fermeture imminente de la taule à Gaudin. Moit’moit, les supions frits et la côte de boeuf au feu de bois restent donc d’actualité.

Pas gourmets les Marseillais?

galeries-gourmetLe Gourmet des Galeries Lafayette/Marseille va fermer en janvier. Si les Galeries ne confirment pas officiellement, plusieurs sources s’accordent à annoncer cette fermeture imminente. « Nous discutons d’un rapprochement avec Carrefour« , confirme simplement l’enseigne. Un Carrefour reprendrait donc le Gourmet pour le transformer sans doute en City Market. On tombe un peu de haut: il y a à peine 3 ans, après de très longs mois de fermeture pour rénovation, les Galeries avaient mis le paquet pour rouvrir un vrai Gourmet avec corner restauration, belles marques, etc. L’endroit était même annoncé comme précurseur alors que Paris n’avait pas encore entamé sa révolution food au -1 du bv Haussmann. « Cet espace de restauration et de vente de produits gastronomiques n’aurait pas convaincu les Marseillais« , a expliqué un proche de la direction à La Provence. Les habitants de la 2è ville de France seraient donc inaptes à se délecter de Bordier, de litchis de choix, d’une côte de Galice, de Valrhona et de Bellevaire? Incapables de faire de chouettes emplettes le dimanche, infoutue d’apprécier des produits un peu rares la planète Mars??? Les Galeries se trouvent être le seul endroit à Marseille qui référencent bon nombre de super produits : vinaigres un peu rares, gros choix de pâtes, excellent rayon beurre, farines de moulins, eaux du monde, crème crue. Et voilà que l’on se met à défendre la GD… Si l’on regarde du côté des Terrasses du Port, des Docks et les Halles de la Major, effectivement c’est le même échec. Trop de marchés tuent le marché… Néanmoins, la décision semble quand même bien hâtive pour un groupe qui a les reins plus que solides. Acculant une de fois de plus Marseille à la médiocrité. Gâchis!!!

Les meilleurs desserts à déguster pendant les fêtes

Les fêtes de fins d’année approchent à grand pas, et avec elles, une suite de mets tous plus exquis les uns que les autres. Les plus chics opteront pour les traditionnels saumons fumés et fois gras, les amoureux de la mer se régaleront de coquilles Saint-Jacques ou de homard, tandis que ceux qui fêteront Noël à la neige pourront se délecter de raclette et de fondue savoyarde. Bref, le repas de Noël il y en a pour tous les goûts. Mais qu’en est-il du dessert ?
Parfois oublié parce qu’on est trop focalisé sur le plat, ou laissé de côté car on a plus faim, le dessert est parfois le grand oublié des fêtes, et c’est bien dommage car il y a de quoi se faire plaisir.

La traditionnelle bûche de Noël
LE dessert de l’occasion est bien sûr la bûche de Noël. Le saviez-vous ? Ce n’est pas une tradition seulement française mais aussi belge, canadienne, libanaise ou encore suisse. Mais alors pourquoi une bûche nous demanderiez-vous ? Avant le christianisme, les peuples païens brûlaient une bûche de bois pendant plusieurs jours en guise d’offrande pour leurs dieux. Aujourd’hui heureusement, la bûche est bien meilleure et se déguste sans faim. En plus il en existe des recettes variées pour tous les goûts.

Les desserts glacés
Que vous aillez manger une raclette ou que vous vous soyez empiffrés de coquilles Saint-Jacques, votre estomac a parfois besoin d’un peu de fraîcheur après un repas si copieux. C’est pour ça que même en plein hiver, les desserts glacés ne sont pas à sous estimer ! Vous pouvez certes trouver des versions glacées de votre bûche de Noël mais vous pourrez goûter une variété d’autres douceurs sucrées et glacées. Et si vous avez vraiment trop mangé, un site comme deliveroo peut vous les amener jusque chez vous.

La tradition des 13 desserts
Le saviez-vous ? En Provence, la tradition est de manger 13 desserts – en tout cas de les avoir sur la table. Principalement des fruits, ces desserts vous feront du bien après ce copieux dîner. Au menu (qui peut changer suivant les endroits et les familles) : pommes, poires, oranges, raisin frais, pâte de fruit, datte, vin cuit, nougat blanc, pompe à l’huile, fougasse, fruits confits, noix et noisettes.
Vue d’ailleurs
Si vous voyager pendant les fêtes ou que vous voulez donner à votre repas de Noël français une petite touche d’exotisme, sachez que la plupart des pays ont leur tradition de Noël. Si vous êtes en Italie, achetez du Panettone : une brioche aux raisins secs et aux agrumes traditionnelle de Noël. Au Royaume-Uni, ce sera le Christmas Pudding, pudding anglais avec des fruits secs et des noix : c’est le pudding de fêtes. Les fruits secs sont également à l’honneur dans le Christollen allemand, fourré à la pâte d’amande. A chacun sa tradition, mais une chose est sûre : se régaler est au programme !
Alors profitez bien des fêtes de fin d’année, et n’oubliez pas de choisir judicieusement votre dessert préféré !

Tags :

Shake baby shake

Le 6 décembre, le Carry Nation fête ses 6 ans. Pour l’occas, le bar clandé organise un Big Ramos de 20l: 30 shakers dans le bar pour que tout le monde mette la main au shake collectif. Ensuite, jusqu’en janvier, il y a 13 desserts liquides à boire et à découvrir. Hommage Provence  aux 13 desserts oblige

La cuisine influente

Alain Ducasse (8è), Anne Sophie Pic (25è), l’ex Top Chef Jean Imbert (46è), l’oenologue Isabelle Legeron (49è) sont parmi les 50 Français les plus influents du monde selon le classement de Vanity Fair.

Les 50 trucs à manger dans sa vie

Les meilleures aubergines du monde sont à Athènes chez Ta Kioupa, le meilleur burger de la planète se planque chez Little Ow à New York et le meilleur poulet rôti, c’est à … Paris qu’on le trouve, chez l’Ami Louis. Le Guardian ainsi listé les 50 meilleurs indispensables alimentaires planétaires. A l’en croire (car je ne suis pas toujours d’accord), il faut venir dans la capitale française pour y déguster les macarons de Ladurée, le gâteau au chocolat d’Hermé, le boeuf de Louchebem et courir à Antibes pour savourer The tarte aux fraises!

Tags :