Les vertus de Virtus

virtus-restaurant-rue-de-cotte-paris11

Quand deux anciens de Mauro Colagreco ouvrent leur restaurant à Paris, ça donne une cuisine métissée, puissante et raffinée, exécutée par une japonaise et un argentin qui ont trouvé leur équilibre. Virtus est plein de vertus.

Ô’Divin se remet à table

restaurant-o-divin-paris-17

Trois épiceries-caves, une poissonnerie, un primeur et … un restau. Redha et Naoufel Zaim remettent le couvert avec un nouveau restau dans le 17è.

Simone est revenu

simone-tondo-racines-gnocchis

Simone c’est comme Mathilde, on attend son retour et on repart au combat. Simone a quitté Tondo, son restau éponyme de la rue de Cotte investi il y a 18 mois, visiblement trop grand pour sa personnalité. Il prend désormais à nouveau Racines, passage des Panoramas.

Vive l’Automne !

automne-japon

On pousse la porte de feu la Pulpéria et l’on tombe sur une équipe de Japonais au sourire franchouillard et à l’accueil charmant. La maison a changé de propriétaire il y a quelques mois. Saeko et Nobuyuki Akishige y servent une cuisine qui tape dans les meilleurs classiques de toutes les régions françaises. Un mix national différent, frais et précis. Une des meilleures tables de cette fin d’année!

Garance, été comme hiver

garance-paris7-etoilé

Garance impose une jeunesse décontractée et partageuse à un quartier qu’on pourrait juger bourgeois et cul serré. A 39€ le menu du midi, 1 étoile au Michelin et un cadre élégant, ça fait vraiment le poids par rapport à certains classiques alentour. D’ailleurs, c’est plein!

La pastasiat’ de William Ledeuil

ledeuil-pâtes-kitchen-ter

La nouvelle adresse de William Ledeuil est pâtes et bouillons. Deux terrains de cuisine sur lequels le chef s’aventure en tout équilibre depuis la Kitchen Galerie. Cette Kitchen ter(re) est un super voyage Rome-Bankgog, le cul posé à Paris.

Odette invente la tradistronomie

odette-rostang-les-halles

Dans ma génération, on n’entend plus beaucoup parler de bar en croûte feuilleté. Et pourtant, en plein quartier djeun’s des Halles, les soeurs Rostang imposent avec entrain un style hyper classique et tout jeune à la fois. Une nouvelle adresse qui réveille le ventre de Paris. Odette invente la tradistronomie.

Un Ottolenghi pour Paris

balagan-ottolenghi-paris-jerusalem

Balagan c’est la nouvelle adresse parisienne du groupe de l’Experimental Cocktail Club, qui a rapporté de Londres un genre de Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi. Une carte qui vogue entre Israël, Liban, Grèce et Londres. Ambiance tahini, feta et déco cosmo. Un joyeux bordel côté St Honoré! Ça ouvre ce soir !

Tu verras Veyrat (ou pas)

veyrat-paris-rural-porte-maillot

On n’attendait évidemment pas du grand Veyrat et pourtant à Rural, Veyrat a vu tout en grand. Très grande salle, très très nombreux couverts, pas mal de chapeaux, des kilos de pâté, des tonnes de rebleuch’, énorme jarre de sabayon de semoule et très abondant banquet de desserts. La ruralité vs Porte Maillot, c’est à voir (ou pas).

Elmer prend ses marques

elmer-un-an-apres-ouverture-le-bilan-créatif

Un an après son ouverture, Elmer se lâche. Désormais assis sur une petite réputation et rassuré par une clientèle fidèle, Simon Horwitz s’affranchit de ses peurs et s’épanouit. Ses vraies envies de cuisine, de plus en plus gastro, prennent formes, assumées et assurées.